Logo Happy Socials

article de notre blog

DEVENIR COMMUNITY MANAGER : le guide ultime

Bonne lecture !

Le métier de community manager fait souvent rêver : après tout, quoi de mieux que d’être payé(e) pour passer beaucoup de temps sur les réseaux sociaux et vivre de sa passion ! C’est pourquoi de nombreux jeunes décident de s’orienter vers les métiers du web comme le community management ou que des salariés en quête de liberté choisissent de se reconvertir en tant que community manager freelance. Dans cet article qui s’apparente à un véritable guide, on passe en revue tous les points importants concernant la formation, le statut, les devis, les missions, l’organisation du community manager au quotidien, et j’en profite pour vous faire part de ma propre expérience.

📓 quelle études / formation pour un COMMUNITY MANAGER ?

Si le métier de community manager souffre parfois des idées reçues et d’un manque de reconnaissance (vous aurez sûrement droit à un moment ou à un autre aux réflexions du style : “oh mais c’est un métier ça ?” “Toujours sur ton téléphone, tu dois pas faire grand-chose”, “Finalement, merci pour le devis mais ma petite nièce va gérer mes réseaux gratuitement”, j’en passe et des meilleures…), le fait est que le community manager est un pro des réseaux sociaux, formé pour bien les gérer.

Et justement, côté formation et études, ça donne quoi ? Sachez qu’il n’y a pas vraiment de règles, et pas vraiment de voie royale pour accéder au métier de community manager. Peu importe que vous ayez juste un Bac ou un Bachelor en Communication Digitale. Vous pouvez apprendre le métier sur le tas (c’est mon cas, de toute façon quand j’ai commencé à gérer une page Facebook, le terme de community management n’existait même pas, et on ne se doutait même pas que cela allait devenir un métier !).

Beaucoup de “CM” sont diplômés en communication ou en communication digitale, avec parfois une option community management. Des études en communication vous donneront les bons réflexes pour communiquer avec votre cible, écrire correctement, mettre en place une stratégie digitale, et accompagner votre client au mieux. Mais cela n’a rien d’obligatoire et votre personnalité, votre gniaque et votre investissement personnel sont souvent plus appréciés par les clients potentiels qu’un cursus en particulier !

Au delà de ses études (les connaissances peuvent vite devenir caduques tant les réseaux sociaux évoluent vite), le community manager freelance ou salarié a l’obligation de se former jour après jour en autodidacte, de se tenir au courant de nouvelles fonctionnalités, de tester de nouvelles options (voire de nouveaux réseaux sociaux) et de rester à la page coûte que coûte. D’ailleurs, si avant de vous lancer dans votre nouvelle carrière, vous sentez que vous avez des faiblesses sur certains réseaux sociaux (vous excellez sur Instagram, mais vous ne connaissez rien à TikTok, Pinterest n’a pas de secret pour vous mais Linked In vous fait partir en courant…), n’hésitez pas à vous former pour combler vos lacunes. Par exemple en utilisant votre CPF : des organismes de formation comme LiveMentor proposent de très bonnes formations sur Instagram, Facebook, Linkedin, etc.

Au delà de la formation, devenir community manager requiert certaines qualités, comme la fiabilité, la curiosité, la diplomatie…savoir mettre en place une stratégie social media, fédérer une communauté, améliorer la présence de la marque sur les réseaux sociaux, faire de la modération et éviter le bad buzz, c’est un métier qui demande d’avoir parfois les nerfs bien accrochés pour échanger calmement avec les clients, et les followers !

masterclass devenir community manager freelance

💼 le statut : COMMUNITY MANAGER FREELANCE OU SALARIé ?

Voilà une question qui peut paraître épineuse, et je ne pourrais pas vous aider car le choix vous appartient. Vous pouvez travailler en tant que CM en entreprise – les grandes marques emploient parfois plusieurs community managers – en agence (vous gérerez alors les comptes des clients de l’agence, dans des thématiques variées), ou bien en tant que free-lance. Vous connaissez les avantages de l’un et de l’autre des statuts : la sécurité de l’emploi, le côté convivial mais parfois un manque de marge de manœuvre pour le salariat, la liberté, les clients qui vous plantent, la difficulté à prendre des vacances et parfois à trouver des clients et donc des revenus aléatoires du côté des indépendants.

Vous pouvez tout à fait exercer pendant quelques mois ou années en agence pour vous faire la main et vous lancer ensuite, à vous de choisir ce qui correspond le plus à votre caractère et à vos envies.

community manager freelance

💰 le salaire : combien gagne un community manager ?

Là encore, tout dépend du statut sous lequel vous exercez. Un gestionnaire de réseaux sociaux junior (c’est-à-dire sans expérience ou avec une expérience de moins de 5 ans) qui travaille en agence gagnera généralement moins de 25 000€ à l’année. Ce chiffre pourra monter à 30 000€ après 5 années d’expérience et à 32-35000 euros avec une solide expérience de plus de dix ans. Ce chiffre est à moduler selon la région, la renommée de l’agence web et de ses clients, les compétences demandées (Devez-vous parler d’autres langues ? faire de la créa graphique et pas mal de montage vidéo ou avez-vous une équipe qui s’en occupe, qu’il faudra briefer ? Le poste inclut-il des missions plus transversales et plus globales, comme celles d’un social media manager ou d’un content manager ? etc.).

Attention à ce sujet de bien distinguer deux métiers proches mais différents : le community manager et le social media manager. Ce dernier gère la communication digitale de l’entreprise au sens large et a donc plus de responsabilités, et un rôle stratégique qui va au delà de la gestion des réseaux sociaux. Il va à ce titre, être mieux payé qu’un CM. N’hésitez pas à lire l’article : Community Manager VS Social Media Manager : quelles différences ? pour savoir comment vous positionner.

Chez un free-lance, les revenus ne sont bien sûr pas plafonnés et vous pouvez définir votre tarif journalier selon votre expérience et vos compétences. Selon la plateforme Malt, un Community Manager freelance débutant facture en moyenne 235€ la journée, 297€ quand il possède entre 3 et 7 ans d’expérience, et 405€ quand il atteint les 8 années et + d’expérience. Bien sûr, il faudra ôter de cette rémunération les différentes charges, taxes et impôts que vous soyez autoentrepreneur (ou plutôt microentrepreneur, le nom officiel du statut) ou en société.

les outils du community manager

🔨 les outils indispensables pour un community manager

Si vous gérez plusieurs comptes, il vous faudra bien vous organiser pour votre création de contenus, passer chaque jour ou plusieurs fois par jour sur vos pages, animer vos communautés, commenter et liker d’autres comptes, modérer et répondre aux messages privés, etc. Pour établir vos plannings et les soumettre à vos clients, vous pouvez utiliser tout simplement un fichier Excel, cela fait bien l’affaire et a l’avantage d’être gratuit.

Pour éviter de poster manuellement tous les matins (ce qui peut d’ailleurs devenir un vrai casse-tête quand vous avez plusieurs comptes), le mieux est d’investir dans un outil qui le fait pour vous. Il y en a plusieurs, personnellement j’aime bien travailler avec Hootsuite : vous importez vos visuels, copiez-collez vos légendes, vous glissez vos posts dans le calendrier à la bonne date, et hop, vous n’avez plus à vous soucier de cela et l’outil publie pour vous en automatique. Vous pouvez également opter pour le Creator Studio de Meta, où vous pouvez programmer vos contenus Instagram et Facebook, c’est gratuit, pas forcément très pratique je trouve, mais cela fait le job si vous ne voulez pas investir. L’avantage d’Hootsuite par exemple, c’est que l’outil prend en charge tous vos réseaux (Pinterest, LinkedIn, YouTube…) donc vous avez tout au même endroit et la vue calendrier est top pour garder une vision d’ensemble.

Pour créer du contenu (image avec texte, infographie, texte tout seul, visuels divers…), Canva est top et reste mon outil préféré, d’autant que sa version gratuite fait parfaitement le job. C’est probablement l’outil indispensable de tous les community managers freelance ou non !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

le guide du community manager
Partager ce post :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Nos autres articles

les ressources

P

800x593-happy-socials-produits-preset-luminosite

Presets

Avec ce pack de presets, votre feed Instagram aura ce je ne sais quoi en plus qui fait toute la différence !

K

800x593-happy-socials-produits-kit-media-influenceur

Kits media

Créez votre kit media influenceur en quelques minutes avec ce modèle personnalisable, qui mettra en valeur votre travail sur votre compte !

C

Nos autres produits

Retrouvez nos e-books, templates Pinterest et Instagram, calendriers de contenus, formations…

Logo Happy Socials

MASTERCLASS OFFERTE!

Devenir Community Manager freelance : tous les conseils pour vous lancer

masterclass devenir community manager